5 choses à savoir sur le microshading ombré

microshading ombré

Vous en avez marre de tracer vos sourcils avec les crayons qui se dissipent facilement ? Vous êtes à la recherche d’une technique plus durable ? De nos jours, on distingue une multitude de solutions novatrices qui durent plus longtemps. Parmi elles, on retrouve le microshading ombré. Pour mieux comprendre ce que c’est, lisez cet article qui présente quelques informations intéressantes sur le sujet.

Le microshading ombré, qu’est-ce que c’est ?

Le microshading ombré est un ensemble de procédés méthodiques professionnels de pigmentation des sourcils. Il consiste à utiliser un dermographe muni d’une aiguille afin d’introduire les pigments en dessous de l’épiderme en dessinant des points de petite taille.

C’est un type de tatouage pour sourcils qui permet de créer un effet d’ombrage, une ligne de sourcil impeccable et d’apporter du relief à cette partie. Grâce à cette technique, on obtient des sourcils à l’aspect imperceptiblement maquillé et touffu.

Comment se produit une séance de microshading ombré ?

Avant de faire le microshading ombré, il existe certaines précautions à prendre. Vous devez éviter durant 48 heures de vous exposer de manière prolongée au soleil. Il en est de même pour l’usage des produits exfoliants principalement composés d’acides de fruits ou de rétinol. Abstenez-vous pendant 24 heures de la consommation d’aspirine, de café ou d’alcool.

La séance du tatouage semi-permanent des sourcils se déroule sur 60 à 90 minutes selon le praticien. Celui-ci peut appliquer au préalable une crème anesthésique sur votre front, bien que l’opération soit peu profonde et par conséquent assez peu douloureuse.

Il injecte ensuite l’encre par petits points dans la couche superficielle de la peau des sourcils. Pour ce faire, il se sert d‘un dermographe équipé d’une aiguille extrêmement fine. De faibles écoulements de sang peuvent survenir lors de l’intervention. Cela est rare et n’a rien d’inquiétant.

Que se passe-t-il après la séance du maquillage ?

  • Postérieurement à la séance, vous pouvez constater au cours des premiers jours que le contour des sourcils est rouge.
  • En général, on remarque dans les 24 heures qui suivent, l’apparition d’une petite croute qui finit par tomber.
  • Aussi, pendant la cicatrisation, le sourcil reste très foncé et épais. Après un mois, il retrouvera son aspect définitif.

La plupart du temps, celui qui pratique le microshading ombré préconise une crème hydratante ou cicatrisante. Vous appliquerez cette dernière chaque jour jusqu’à ce que la zone se cicatrise. Ne mouillez pas vos sourcils et ne les épilez pas au cours de la semaine qui suit l’opération. Vous devez aussi éviter toute activité provoquant une forte transpiration telle que le sport, les saunas, etc.

Quelle est la durabilité de ce tatouage semi-permanent ?

Le microshading ombré peut durer en moyenne 3 à 24 mois selon le pigment employé, l’entretien qu’on y applique et la nature de la peau. Vous pouvez prolonger la durabilité du maquillage en faisant un parachèvement tous les 6 mois. Toutefois, notez qu’il est requis de faire une autre séance postérieurement à la première.

Qu’est-ce qui différencie le microshading du microblading ?

Tout comme le microshading ombré, le microblading fait également partie des techniques de dermopigmentation. C’est un maquillage semi-permanent au cours duquel le praticien injecte des pigments sous le tissu cutané. Il se fait de préférence avec un dermographe. La différence entre les deux procédés se situe à plusieurs niveaux.

Le type de peau idéal

Le microshading ombré est adapté à toutes les peaux. Quant au microblading, on le recommande exclusivement pour les peaux normales à sèches. Effectivement, celles-ci sont caractérisées par une cicatrisation plus rapide et facile.

Les résultats obtenus

maquillageAvec le microshading ombré, vous avez un résultat perfectionné, graphique, très perceptible, en fonction de ce que la cliente exige. En revanche, la seconde technique de maquillage semi-permanent donne un rendu final bien plus effacé et naturel en raison de l’effet poil. Mais elle ne rend pas les sourcils intenses ni épais.

Les dessins et la fréquence de maquillage

Lors du microblading, on dessine les poils du sourcil les uns après les autres. On recommande particulièrement cette technique pour les femmes qui ne sont pas habituées au maquillage quotidien des sourcils. Par contre, le tatouage à effet d’ombrage suit la méthode du point par point.

La tenue des pigments et la décoloration

Les substances colorées tiennent nettement pour le ‘’poil à poil’’. Aussi, vous n’avez pas besoin de faire beaucoup de retouches afin d’améliorer vos résultats. Par contre, comme dans le cas du microshading ombré, vous avez l’obligation de faire la deuxième séance. Après la cicatrisation, 70 % de la teinte disparait pour le point par point contre 30 à 40 % pour le microblading qui est plus douloureux.

Conclusion

On conclut que le microshading ombré est une méthode de maquillage semi-permanent qui permet de bien dessiner, d‘harmoniser et d’épaissir les sourcils.