Comment fixer efficacement le prix des biens d’occasion ?

fixer-prix-biens

La vente d’articles d’occasion comme les vêtements peut être un excellent moyen de gagner un peu d’argent supplémentaire ou de transformer une petite entreprise secondaire en une carrière au succès inattendu. Mieux encore, cela ne nécessite pas un investissement important au départ. Vous pouvez probablement trouver ce dont vous avez besoin chez vous et ainsi désencombrer votre chambre. Découvrez à travers cet article tous nos conseils pour fixer efficacement le prix de tous vos biens d’occasion.

À quel juste prix revendre mes biens mobiliers ?

Le défi que pose la vente d’un objet d’occasion est de savoir ce que l’on peut en tirer : si vous demandez trop, l’objet ne se vendra jamais. Mais le revendre à un prix moindre à un acquéreur vous privera de tout profit et bénéfice.

Alors, comment vous assurer que vos produits d’occasion ont toujours de la valeur? Suivez ces six conseils pour déterminer le prix correct de vos biens d’occasion.

Connaître le prix de détail actuel

Commencez par identifier à quoi l’article se vend lorsqu’il est neuf. Prenez votre temps pour parcourir les inventaires de plusieurs détaillants afin d’en déterminer le prix du marché.

Assurez-vous que vous regardez le bon modèle ou le bon design. Pour cela, utilisez les numéros de modèle dans la mesure du possible pour obtenir un résultat plus précis. Dans le monde d’aujourd’hui, les produits sont constamment modifiés ou mis à jour, et leur valeur pourrait monter en flèche si votre produit d’occasion n’est plus en production ou s’il s’agissait d’une version limitée.

Sérieusement, vous seriez surpris de voir à quel point la valeur de votre bien mobilier pourrait changer s’il présente des caractéristiques distinctives ou utilise des matériaux différents du modèle actuel.

Marquer le mentalement

Presque tous les biens mobiliers perdent de leur valeur après l’achat initial. Pour certains articles, en particulier les voitures ou les appareils électroniques, la valeur du marché plonge dès que l’article n’est plus neuf.

L’amortissement sert à déterminer combien une chose usagée vaut en moins par rapport à ce qu’elle coûtait lorsqu’elle était inutilisée.

En général, les experts en revente recommandent de fixer le prix des articles à la moitié de leur coût d’origine s’ils sont encore assez neufs, en demandant 25 % pour tout ce qui a quelques années et 10 % pour le reste.

Il y a bien sûr des exceptions. Les articles de marque, les objets de collection, les bijoux anciens, les objets d’art et les pièces vintage ont tous tendance à prendre de la valeur avec le temps. Alors réfléchissez à la catégorie de vos articles d’occasion avant de déterminer un prix de vente.

Les biens inutilisés et en parfait état, en particulier ceux qui sont encore dans leur emballage d’origine ou qui portent une étiquette, sont également plus recherchés par de nombreux acheteurs. De cette façon, ils vendent généralement à un prix plus élevé.

Ajouter des émotions

La valeur des biens usagés augmente inévitablement lorsqu’ils sont accompagnés d’une histoire amusante ou émotionnelle. Qu’il s’agisse d’un bien appartenant à une personne célèbre ou d’un accessoire d’un film populaire, un objet d’occasion ayant une histoire mémorable ou attachante est susceptible d’attirer un plus grand nombre d’acquéreurs.

Bien entendu, une belle histoire ne suffit pas toujours. Parfois, les affirmations doivent être étayées par une sorte de preuve, en particulier lorsque des célébrités ou des événements notables sont impliqués.

Alors, demandez-vous si l’article que vous vendez a une « âme et une histoire », et faites-le savoir à vos clients.

Analyser les concurrents

Que demandent les autres revendeurs pour les mêmes biens ? Cette question est importante car elle vous donne de précieux indices sur ce que les gens sont réellement prêts à payer.

Supposer que quelque chose vaut encore beaucoup parce que vous l’avez payé cher au départ est une erreur de débutant. Passez en revue les produits qui se vendent bien sur le marché de l’occasion aujourd’hui, et vous aurez un aperçu de ce que les acheteurs trouvent actuellement intéressant. En effet, la vraie valeur d’un objet de seconde main n’est que ce que les gens sont prêts à payer pour l’obtenir.

fixer-prix

Tenir compte des frais de port

Si vous ne faites pas payer suffisamment les frais de port, vos bénéfices en tant que vendeur seront réduits mais si vous en demandez trop, les acheteurs seront découragés.

Il existe plusieurs moyens de réduire le coût pour les acheteurs :

  • Offrez des frais de port gratuits pour les grosses commandes ou lorsque le client a acheté plusieurs articles chez vous.
  • Vous pouvez également proposer une réduction sur les frais de port pour les acheteurs qui vous retournent leur marchandise. Cela encourage les gens à continuer à faire leurs achats chez vous et pourrait éventuellement entraîner des ventes supplémentaires qui auraient pu être perdues autrement.
  • Indiquez clairement que seuls les frais de port réels ont été appliqués. Ce niveau de transparence donne aux acheteurs le sentiment qu’ils peuvent vous faire confiance et que vous n’essayez pas de leur soutirer quelques euros supplémentaires.
  • Laissez les acheteurs choisir le type d’affranchissement qu’ils souhaitent. Cela leur donne un plus grand contrôle et peut faire paraître les prix plus acceptables. Ajoutez toujours des numéros de suivi afin qu’ils puissent voir en temps réel l’état d’avancement de la livraison.

Fixer le prix et rester flexible

L’utilisation des informations ci-dessus vous aidera à établir une estimation du coût de tout type de marchandises.

Fixez le prix de tous les biens dans la fourchette supérieure de votre estimation. Certains vendeurs fixent des prix trop bas car il est plus probable qu’ils vendront immédiatement. C’est très bien, mais vous pourriez passer à côté. En fixant un prix légèrement plus élevé, vous pourrez voir si le prix est acceptable pour les acheteurs. Si le produit se vend, vous avez alors une recette gagnante. Si ce n’est pas le cas, le prix est probablement trop élevé et vous pouvez simplement le baisser.

Il est également intéressant d’envisager de permettre aux gens de faire des offres comme des ventes aux enchères, ou de fixer un calendrier mensuel pour réduire périodiquement le coût des articles qui se vendent lentement.

Ce type de flexibilité vous permettra non seulement de vous faire aimer des clients, mais aussi de développer de meilleures compétences en matière de fixation des prix pour vos prochaines ventes d’objets d’occasion.

Conclusion

Comme vous l’aurez compris, vendre des objets de seconde main n’est pas une chose à prendre à la légère. Il faut, en effet, prendre en compte toute une série de critères déterminants dans la fixation du prix de vente.