Le massage californien, le massage relaxant idéal

massage-californien-relaxation

Une session de massage a pour principal objectif de détendre le patient et peut agir comme anti-stress. Mais ce type de pratique peut également apporter d’autres bienfaits. Parmi les plus réputés, il y a le massage californien. Doux, sensuel, relaxant et apaisant, il s’agit d’un massage qui favorise l’harmonie du corps et de l’esprit. De quoi s’agit-il exactement ? Quelle est son histoire ? Comment procéder à ce type de massage ? Zoom sur le massage neurosensoriel ou massage californien.

Qu’est-ce que le massage californien ?

Le massage californien est le plus sensoriel et sensuel des massages. Également appelé « toucher du cœur », il s’agit d’une pratique psychocorporelle qui se base sur l’écoute du patient et la compréhension du corps de celui-ci.

Ce type de massage vise principalement l’apaisement et la sérénité du patient grâce à différentes techniques. Pendant une heure en moyenne, le masseur procédera à des mouvements fluides, lents ou vigoureux afin d’aider à la relaxation. Cette approche vise la détente, autant physique que psychique.

En institut ou à la maison, le massage californien sera efficace s’il est réalisé dans une ambiance propice au relâchement. Le patient se met en position allongée, éventuellement sur une table de massage, en sous-vêtement ou dénudé, recouvert d’une serviette. Les bougies et la lumière tamisée peuvent favoriser la mise en place d’une atmosphère idéale pour se faire masser.

L’effleurage, le pétrissage, les frictions et les tapotements sont les principales techniques de massage utilisées pour le massage californien. Les mouvements sont effectués en direction du cœur, se concentrent au niveau des nœuds et aident à booster la circulation du sang.

Quelle est l’origine du massage californien ?

En 1970, différents groupes de thérapie voient le jour aux États-Unis. Certains d’entre eux prônaient le développement du potentiel de chaque individu et la libération des sentiments pour obtenir un équilibre du corps ainsi que de l’esprit.

Au sein de l’institut Esalen de Californie, de nombreux chercheurs suivaient ce courant de pensée. Ils ont pu créer des thérapies et des techniques corporelles variées. massage-californienCelle du massage californien a été conçue par Margaret Elke. Il s’agit d’une méthode qui combine le massage Esalen, le massage suédois avec des démarches plus émotives.

Dans les années 80, la technique s’est développée et a été enseignée dans le pays. Étant considéré comme un outil complémentaire aux travaux psychothérapeutiques, le massage californien est professionnalisé. Il est ensuite exporté dans d’autres pays comme la France et devient populaire dans le monde.

Que peut-on traiter avec le massage californien ?

Le massage californien s’adresse à un large public, mais surtout à ceux qui souhaitent bénéficier d’un moment de relaxation intense. Il s’agit d’une séance permettant au patient de se détendre, de se relaxer et de renouer avec son corps.

Pour les professionnels de la massothérapie, ce type de massage contribue à soulager les douleurs du corps et apaiser les tensions musculaires. C’est pour cela qu’il est conseillé aux personnes qui souffrent de douleurs chroniques telles que l’arthrite ou la fibromyalgie.

Cette technique de massage douce a aussi des effets la mémoire. Elle est préconisée pour les personnes victimes de tensions sous-jacentes ou celles qui ont vécu un traumatisme. En plus de la démarche psychothérapeutique, elle pourra se libérer de ses émotions fortes et évacuer le stress grâce au massage californien.

Il est possible de traiter des soucis de circulation sanguine avec ce type de massage. Les mouvements effectués par le masseur vont drainer la circulation des veines et des lymphes. Cette pratique entraînera ensuite une meilleure oxygénation des tissus.

Quelle huile utiliser pour procéder au massage californien ?

La réussite du massage californien repose sur des mouvements lents, mais aussi sur l’usage d’huiles essentielles. Ces dernières possèdent un pouvoir glissant qui facilitera le massage et des vertus intéressantes pour le patient.

Il est toutefois important de bien choisir l’huile qui sera utilisée pour le massage. Elles ne seront efficaces que si elles correspondent au type de peau et à la maladie traitée.

·      Pour les peaux délicates et sensibles: privilégiez l’huile d’avocat ou à base d’huile de noix de coco. L’huile de jojoba et de macadamia, huiles faisant parties des huiles végétales sont également adaptées pour un massage complet, mais elles offriront un toucher « sec » au masseur.

·      Pour les peaux sèches et irritées: préférez l’usage d’huile d’amande douce ainsi que l’huile de sésame pour effectuer un massage californien. Elles sont onctueuses et garantiront un toucher plus gras lors du massage.

·      Pour les peaux grasses: utilisez de l’huile d’abricot ou de l’huile d’argan.

·      Pour le visage: optez pour l’huile d’argan, l’huile de bourrache ou l’huile de figuier de barbarie. Si le patient a de l’acné ou des boutons, utilisez plutôt de l’huile de calophylle. Ces deux huiles sont aussi efficaces contre les problèmes de circulation.

L’usage d’une huile de massage, végétale ou essentielle, parfumé ou non, va favoriser l’aboutissement des objectifs du massage. Le praticien pourra envelopper son patient de ses mouvements et travailler sur l’ensemble du corps.

Quelles sont les contre-indications du massage californien ?

Le massage californien est une technique atypique très douce, qui ne demande pas de gestes brusques de la part du masseur. Malgré le fait qu’elle soit très douce, il est quand même recommandé de faire attention avant d’effectuer un massage californien. Les contre-indications à cette pratique ne sont pas nombreuses.

Votre corps présente une coupure, une foulure, une plaie (ouverte ou non), des rougeurs ou des ampoules. Ce type de douleurs peut s’infecter et le massage sensuel ne fera qu’empirer la situation. Le massage californien est aussi contre-indiqué pour les personnes sujettes à une inflammation, une ecchymose, une entorse ou encore une brûlure.

Cette technique est également déconseillée aux personnes fiévreuses ou souffrant de maladies cardiaques. Vous devrez éviter cette pratique si vous souffrez d’ostéoporose ou d’un genre de trouble circulatoire. Ne tentez pas l’aventure du massage californien si vous êtes une femme enceinte de moins de 3 mois, et même après, si vous avez des nausées.

Un individu ayant subi récemment une intervention chirurgicale ne doit pas effectuer un massage californien. Si vous avez été victime d’un infarctus ou d’un AVC, il est nécessaire d’attendre au moins 6 mois avant de faire ce type de massage. Il vous sera aussi demandé de justifier votre demande d’un certificat médical approuvant cette pratique. En cas de diabète ou suite à la présence d’une tumeur, ou d’un cancer, vous devrez valider votre demande de massage par un certificat médical complet.

Conclusion

Le massage californien possède de nombreux vertus qui peuvent aider une personne à aller mieux. Mais pour un résultat optimal, il est nécessaire d’utiliser les bonnes techniques, masser avec des huiles de massage adaptées à chaque problématique et de veiller aux contre-indications.